États-Unis : la fête de Bernie

0
94

DUSTIN GUASTELLA et CONNOR KILPATRICK, extrait d’un texte paru dans Jacobin, 22 février 2020

La victoire écrasante de Bernie Sanders dans les caucus du Nevada aujourd’hui est bien plus qu’un bond de géant vers la nomination du Parti démocrate.

Sanders est, bien sûr, le favori pour gagner à la convention de Milwaukee. Mais un examen plus attentif des chiffres et de la démographie du «Silver State» révèle quelque chose de plus important – les germes d’un nouvel électorat qui se lève et un réalignement fondamental de la politique américaine. 

Alors que des sondages récents montrent que Trump renforce son emprise dans les anciens états industriels, la victoire de Sanders au Nevada pointe vers une nouvelle carte électorale qui pourrait être la clé non seulement pour vaincre Trump en novembre, mais aussi pour reconstruire un mouvement ouvrier.

Le Nevada, contrairement à l’Iowa et au New Hampshire, n’est pas dominé par un électorat plus âgé, plus riche et plus blanc. C’est un bastion syndical dont le puissant Syndicat des travailleurs de l’Alimentation représentant soixante mille membres.

Après le krach économique de 2007-2008, le Nevada a également été l’État le plus durement touché par les saisies immobilières et depuis lors, la croissance des salaires a été inférieure à celle du pays dans son ensemble. Contrairement aux régions métropolitaines riches, les gens du Nevada sont immunisés contre la campagne anti-Sanders lancée par l’élite du Parti démocrate. 

Les électeurs latinos représentant un cinquième de l’électorat du Nevada.  Bernie est le seul candidat capable de reconstruire une majorité démocrate au sein de l’électorat en évolution. Comme la coalition du New Deal avant lui, le succès de Sanders repose en grande partie sur sa capacité à attirer des travailleurs immigrés, qui sont souvent de nouveaux électeurs attirés par l’idée de la révolution politique. Le New Deal a été rendu possible grâce à un nouvel électorat. Et tout comme l’entrée massive dans la politique d’immigrants d’Europe de l’Est de première et deuxième générations a amené Roosevelt (et le CIO) au pouvoir. Les Latinos – qui sont solidement derrière Sanders – pourraient très bien être la force qui contribue à apporter la social-démocratie en Amérique.