Canada : recrutement illégal de soldats pour l’armée israélienne

0
96

Palestiniens et Juifs unis

La loi sur l’enrôlement à l’étranger de la loi canadienne stipule (article 11) :

« quiconque, dans les limites du Canada, recrute ou incite autrement une personne ou un groupe de personnes à s’enrôler ou à accepter un brevet ou engagement dans les forces armées d’un État étranger, ou dans d’autres forces armées qui opèrent dans cet État, est coupable d’une infraction. »

Le consulat israélien à Toronto a annoncé à plusieurs reprises qu’il avait un représentant des FDI disponible pour des rendez-vous pour quiconque souhaiterait rejoindre l’armée – et pas seulement pour ceux qui sont tenus de faire le service obligatoire.

Nous comprenons également que l’armée israélienne a, pendant des années,  mené des programmes dans des écoles et des organisations communautaires canadiennes qui visent à inciter des personnes au Canada à s’enrôler dans l’armée israélienne, en violation directe de la loi sur l’enrôlement à l’étranger, article 11. Des membres des FDI, du personnel enrôlé et des anciens combattants feraient des présentations, en personne et à distance, dans le but d’inciter les personnes à s’enrôler.

Le recrutement pour les Forces de défense israéliennes est particulièrement odieux. Les activités illégales des FDI sont notoires, qu’elles soient dirigées contre la population palestinienne dans le territoire palestinien occupé, ou, à travers des bombardements illégaux, contre la Syrie, au cours des huit dernières années.

Les FDI ne se contentent pas de recruter au Canada, elles font également feu sur des Canadiens. Le 11 décembre 2015, Rehab Nazzal, une doctorante de l’Université Western à London, en Ontario, effectuant des recherches financées par le gouvernement fédéral, a été blessée par balles par un tireur d’élite des FDI alors qu’elle marchait dans la rue à Bethléem. Le 14 mai 2018, le Dr Tarek Loubani, un médecin canadien, a lui-même été blessé par balle par les FDI à Gaza, alors qu’il soignait des blessés atteints par les balles des tireurs d’élite des FDI. Le Dr Loubani était clairement identifié comme étant du personnel médical.

En dépit de ce recrutement criminel ou des actes illégaux des FDI, l’ancienne ambassadrice du Canada en Israël, Deborah Lyons, a organisé un événement largement médiatisé le 16 janvier 2020 à Tel Aviv en l’honneur des Canadiens servant dans les FDI.

Nous demandons qu’une enquête approfondie soit menée visant les facilitateurs de ce recrutement pour le compte des Forces de défense israéliennes et, le cas échéant, que des accusations soient portées contre toutes les personnes impliquées dans le recrutement et l’encouragement du recrutement au Canada pour les FDI.