Corée du Nord : le problème n’est pas la dé-nucléarisation, mais la décolonisation

 

AJAMU BARAKA, Extraits d ‘un texte publié dans Counterpunch, 16 juin 2018

Aux États-Unis, à la suite de la rencontre de Singapore, des opposants à Trump reprennent le vieux discours de la guerre froide comme quoi la « solution » du problème de la Corée du Nord est simplement et purement sa désintégration. Mais pour les peuples, tant au nord qu’au sud de la péninsule, la priorité est de mettre fin à la guerre et de commencer la décolonisation. Il ne devrait pas y avoir d’illusions sur les intentions américaines. Si les décideurs américains étaient vraiment soucieux de freiner le programme nord-coréen d’armement nucléaire, ils auraient suivi un ensemble de politiques différentes. De telles politiques auraient créé les conditions de sécurité nécessaires pour convaincre les Nord-Coréens qu’une dissuasion nucléaire aux États-Unis était inutile. La Corée a historiquement joué un rôle important pour le projet impérial américain depuis la fin du second conflit mondial. Les États-Unis ne sont pas intéressées par une résolution diplomatique de la question coloniale coréenne parce qu’ils visent à maintenir leur hégémonie régionale en Asie de l’Est.

La lutte pour la paix passe par l’anti-impérialisme

La question de la Corée du Nord est un exemple classique de la raison pour laquelle il est impossible de séparer une position pro-paix et anti-guerre de la question de l’anti-impérialisme. Les objectifs des intérêts impérialistes américains entraînent la logique de la domination régionale, ce qui signifie que la paix, la décolonisation et la réconciliation nationale pour la Corée vont à l’encontre des intérêts américains. Et même si nous devons soutenir la décision de l’État américain d’arrêter les exercices militaires, nous devons reconnaître que sans une pression vigoureuse de la population pour soutenir un processus honnête, la possibilité d’un conflit pourrait revenir en force malgré la prétendue diplomatie. Par conséquent, la dénucléarisation ne devrait pas être au centre de nos discussions. L’autodétermination des peuples coréens doit être le centre de nos discussions. Sur cette question, il est temps d’exiger que les États-Unis quittent la Corée. Le mouvement pacifiste et anti-guerre doit soutenir un processus qui conduira à la fermeture des bases militaires américaines, au retrait des troupes américaines et à l’élimination de la menace nucléaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, entrer votre commentaire
SVP, entrer votre nom ici