Haiti : à quand la démission de Jovenel Moïse?

Haiti Démocratie, 5 juin 2019

 

Àl’occasion de la publication par la Cour des comptes de ce nouveau rapport sur la gestion des fonds Petrocaribe, plusieurs organisations dont la Solidarité Haïtienne de Défense des droits Humains (SOHDDH), le Collectif des Organisations de Défense des Droits des Migrants et Rapatriés (CODDEMIR), Òganizasyon Timoun Fwontyè (OZTF), le Groupement des Universitaires pour le Développement social en milieu rural(GUDESMIR), l’Association des Femmes rurales de Ganthier (AFERUG)Réseau frontalier contre la tortue des enfants vulnérables(REFCOTEV)  ainsi que le Groupement des citoyens pour le Développement Socio-culturel des Jeunes (GCDSJ) saluent la publication du rapport sur la gestion des fonds PetroCaribe.

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE A AMENÉ LE DÉSHONNEUR SUR LA NATION.

Profitant de l’occasion pour dénoncer la corruption qui gangrène le pays, ces organisations félicitent le courage des juges de la CSC/CA qui, malgré les menaces dont ils sont l’objet, ont accompli un travail historique. Nous saluons votre courage et votre professionnalisme pour la réalisation de ce travail. Il a permis à la population de découvrir à quel point des commis de l’État, par leur rapacité, ont contribué à enfoncer le pays dans la misère. Vous avez rendu un service inoubliable au pays. La nation s’en souviendra. Les Petrochallengers, la République vous remercie également pour votre engagement. Continuez à élever vos voix. Une autre Haïti est toujours possible.

Le président Jovenel Moise n’a plus le choix. Il doit se démettre de ses fonctions et se mettre à la disposition de la justice

Par ailleurs, les organisations signataires de ladite note, sont consternées par le fait que la honte vient couvrir la présidence, l’une des fonctions les plus honorables d’une démocratie. Le président de la République Jovenel Moïse a amené le déshonneur sur la nation. Il fait la une des journaux internationaux pour suspicion de corruption. Son entreprise Agritrans en effet est épinglée pour divers types de malversations. Le président Jovenel Moise n’a plus le choix. Il doit se démettre de ses fonctions et se mettre à la disposition de la justice. On se le rappelle, il avait lui-même déclaré, à Marchand-Dessalines le 17 octobre dernier, que tous ceux qui ont utilisé l’argent de Petrocaribe doivent rendre des comptes.

Nous demandons à la justice d’être impartiale et de mettre aux arrêts tous ceux et toutes celles qui sont impliqués dans la dilapidation de ces fonds. À la population, il est de ton devoir de rester mobilisée ; car cette bataille est certes gagnée, mais la guerre contre la corruption, la misère, contre ce système est loin de l’être.

Nous appelons également le Directeur général de la police, M. Michel-Ange Gédéon, à mettre en place un plan qui visera à protéger les juges de la CSC/CA ainsi que les membres de leurs familles. En effet, nombre d’entre eux font l’objet de menace de la part d’individus mal intentionnés.

Restons mobilisés. La guerre contre la misère et la corruption commence à peine !

 

Par le Collectif des organisations pour la défense des droits des migrants et rapatries, Solidarité haïtienne de défense des droits humains, le Groupement des universitaires pour le développement social en milieu rural et plusieurs autres associations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, entrer votre commentaire
SVP, entrer votre nom ici