Haïti : le Canada ne doit pas rester indifférent

Déclaration de Catherine Dorion, députée de Tachereau et porte-parole parlementaire de Québec solidaire sur les questions internationales, en solidarité avec le peuple haïtien

Mes collègues du caucus de Québec solidaire et moi-même souhaitons exprimer notre profonde solidarité envers le peuple haïtien dans sa lutte légitime pour exercer ses droits démocratiques. Haïti est aux prises avec une importante crise politique qui paralyse toutes les strates de la société depuis juillet dernier. Face à la répression brutale dont ont été victimes un nombre important d’Haïtiennes et d’Haïtiens depuis le début des manifestations populaires, nous avons le devoir de condamner toute violation des droits humains.

Le Canada ne doit pas non plus rester silencieux face à cette crise. Le Premier ministre Trudeau, qui dit accorder une grande importance à la défense des droits humains, doit s’engager à maintenir la suspension du renvoi des demandeurs d’asile vers Haïti et l’inclure
dans la liste des pays sous moratoire le plus rapidement possible. Nous attendons du gouvernement canadien qu’il condamne fermement la répression exercée par le régime haïtien contre ses propres citoyennes et citoyens.

Alors que la communauté  haïtienne du Québec se mobilise pour agir en appui à la population du pays, nous invitons également le premier ministre du Québec à exprimer clairement son soutien à la  population haïtienne. M. Legault a tendu la main à cette communauté importante du Québec pendant la campagne électorale, on aimerait le voir se mobiliser maintenant qu’il est élu. Au vu de la crise politique qui secoue Haïti depuis plusieurs semaines, le premier ministre doit se prononcer sur la nécessité de régulariser sans plus attendre la situation de tous les demandeurs d’asile haïtiens installés au Québec.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, entrer votre commentaire
SVP, entrer votre nom ici