Le Canada, le Fonds national juif et la Palestine

 

Les acquisitions immobilières de Canadiens par le Fonds national juif (FNJ) nous concernent-elles ? En effet, elles le font. L’organisation s’est diversifiée à l’échelle mondiale. Sa branche canadienne, JNF Canada, bénéficie du statut d’organisme de bienfaisancedonc de nos impôts et soutenant l’armée israélienne. Nous, Canadiens, soutenons donc (involontairement) la complicité du FNJ Canada avec les actes d’expropriation du FNJ, car le FNJ et le FNJ Canada sont souvent indiscernables.

Le dépeuplement brutal du saillant de Latrun en est un exemple.

À la veille de la guerre de 1967, sous le prétexte de «sécurité», les forces de défense israéliennes (IDF) ont envoyé un contingent pour expulser environ 10 000 villageois palestiniens innocents de leur Latroun, une région fertile de la Cisjordanie. Les villageois ont été forcés de fuir sous la menace des armes à feu et de ne jamais revenir sous peine de mort. L’expulsion constituait un crime de guerre flagrant .

En 1973, le FNJ Canada a établi un sanctuaire de forêts de pins sur le sol même de ces atrocités. Des donateurs canadiens ont investi 15 millions de dollars dans la construction d’un parc de loisirs sur le site des villages rasés. Ce faisant, il a délibérément dissimulé les actes sombres de l’armée israélienne de 1967, tout en empêchant les villageois de retourner dans leur pays d’origine. Présentée aujourd’hui comme une réserve de loisirs et appelée Canada Park, cette attraction touristique réputée est en fait un cimetière palestinien, dont l’histoire tragique est entachée par des actes de boisement «charitables».

La plupart des Canadiens ne sont pas au courant de ce sombre passé; Ils ne savent pas non plus que «le FNJ Canada sollicite chaque année des millions de dollars en dons de la part de Canadiens. Grâce à son statut d’organisme de bienfaisance enregistré, il est en mesure de délivrer des reçus fiscaux pour ces dons. Cela signifie que les contribuables canadiens subventionnent les activités du FNJ Canada », y compris la construction dans le parc Canada « d’un sentier de fleurs sauvages aussi récemment que 2015 ».

Selon l’écrivain et militant pacifiste israélien Uri Davis , tous les Canadiens «sont impliqués dans la complicité d’un crime de guerre, puisque l’exonération fiscale du FNJ du Canada autorise les donateurs du FNJ à présenter les reçus du FNJ représentant leurs dons avant impôt. officiers et obtenir les déductions d’impôt correspondantes. Ces déductions fiscales sont prélevées dans le Commonwealth, à savoir dans la poche de chaque contribuable canadien. »Les contribuables canadiens financent jusqu’à 25% du budget du FNJ Canada.

Le FNJ Canada efface non seulement la mémoire des crimes de guerre commis sur le territoire palestinien, mais viole également les règles de l’Agence du revenu du Canada (ARC) en mettant en œuvre des politiques discriminatoires (racistes); en soutenant l’armée d’un autre pays (les FDI); et en exploitant son statut d’organisme de bienfaisance pour faire avancer la cause d’un État étranger.

Longtemps réprimées par les médias grand public, les violations multiformes du FNJ Canada sont maintenant révélées. Les Canadiens en prennent donc note. Beaucoup sont profondément troublés par le fait que leurs impôts ont longtemps été utilisés pour perpétuer des actes injustes d’injustice sociale. Ces personnes sont de plus en plus nombreuses et exigent d’une seule voix que le statut d’organisme de bienfaisance de FNJ Canada soit enfin révoqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, entrer votre commentaire
SVP, entrer votre nom ici