Haïti et la Guadeloupe : ensemble dans la lutte

0
90

Travayè é Péyizan, 1 avril 2021

Nous militants syndicalistes, politiques, travailleurs, retraités, … , de Guadeloupe, réunis ce jour à l’initiative de Travayè é Péyizan,

Après avoir échangé sur la « Place de la classe ouvrière dans la lutte des classes, singulièrement en Haïti et en Guadeloupe » ;

Constatons que les travailleurs, au plan international, comme au niveau de la Caraïbe, se mobilisent de plus en plus contre les plans meurtriers et les mesures liberticides, mis en place par les différents gouvernements à la solde du capital ;

Constatons que les travailleurs, avec leurs syndicats, sont le fer de lance du combat, non seulement pour la défense de leurs acquis, de leurs conquêtes sociales, de leurs conditions de travail, mais aussi pour la défense des revendications de tout le peuple ;

Ainsi, comme nous l’expliquaient nos camarades d’Haïti, les syndicats jouent un rôle déterminant dans l’organisation de la mobilisation pour le respect des droits des travailleurs, contre la répression, contre les kidnappings, pour le respect de la constitution, pour le départ de Jovenel Moïse, . . . ;

Ainsi en Guadeloupe, en 2009 lors de la grève générale, c’est tout particulièrement autour de la classe ouvrière et de ses organisations (singulièrement l’UGTG) que s’est constitué ce vaste regroupement dont le contenu national et populaire est indéniable, avec LKP.

La classe ouvrière s’est donc mise comme élément moteur du regroupement de toute la nation, articulant revendications nationales et démocratiques et revendications sociales de classe, sur un programme dont l’aboutissement mêle indépendance nationale (démocratie) et émancipation sociale (socialisme).

Décidons de poursuivre notre solidarité aux camarades et au peuple d’Haïti en défense des travailleurs haïtiens et leurs organisations syndicales et populaires, victimes en cette période de pandémie, non seulement des terribles conditions de santé mais aussi des massacres dans les quartiers populaires, des harcèlements sexuels faits aux ouvrièr-e-s, de la répression antisyndicale,.. .

Décidons de poursuivre et de renforcer notre soutien aux travailleurs de Guadeloupe :

en lutte notamment

– dans les Collectivités en grève depuis un mois pour leur carrière et une retraite descente, contre le mépris, . .

– à la Poste contre le démantèlement du service public , . . .

– au magasin But contre les licenciements, . . .