L’Occident est désormais colonisé par le capitalisme

0
137

Reporterre, 20 janvier 2020

Les pays de l’hémisphère Nord se transformeraient-ils en colonies du capital ? C’est la thèse défendue par Xavier Ricard Lanata dans La tropicalisation du monde. L’Occident serait une colonie soumise aux appétits du capital, dont l’accumulation est devenue synonyme de croissance.

Les économies des pays occidentaux, soumises à l’insatiable appétit du marché, seraient-elles en cours de « tropicalisation », peu à peu colonisées par celui-ci ? C’est l’analyse à la fois visionnaire et provocatrice développée par Xavier Ricard Lanata dans cet ouvrage, qui brosse le tableau saisissant d’un monde inversé dans lequel les sociétés du Nord sont sommées de s’ajuster aux exigences d’un capitalisme redevenu colonial, en reproduisant des configurations que le Sud a naguère connues.
Ainsi, l’Occident, aux équilibres institutionnels perturbés, pourrait revêtir les habits du colonisé, et s’accoutumer à la violence et à l’inconsistance des formes sociales fragiles.

Face à ce phénomène dont l’auteur tire les conséquences économiques, politiques et psychologiques, l’espoir viendrait d’une relation repensée entre Nord et Sud, afin de renouveler les fondements de la mondialisation et, peut-être, réaliser les promesses de l’humanisme.

  • La tropicalisation du monde. Topologie d’un retournement planétairePUF, de Xavier Ricard Lanata, 16 oct. 2019, 128 p.