Nous nous mobilisons avec le peuple haïtien

0
194

Contre la dictature, l’impérialisme et le pillage. Justice et réparations,

Camille Chalmers, PAPDA – CEAAL Haïti

Les mouvements sociaux haïtiens lancent un appel urgent à la solidarité internationale. Le peuple haïtien vit une situation extrêmement difficile du point de vue économique, politique et social face à un projet criminel de restauration de la dictature, mené par l’ancien président Jovenel Moïse qui s’est emparé du pouvoir malgré l’esprit et les dispositions de la Constitution de 87 , qui dit que son mandat de président a pris fin le 7 février 2021. Nous sommes confrontés à un projet de dictature féroce, un projet criminel, un projet de destruction des conditions, un projet de pillage du Trésor public, et un projet de démantèlement de la société contre la soutien aux bandes criminelles qui multiplient les enlèvements et les meurtres contre la population en particulier dans les quartiers populaires.

Face à cette situation, le peuple haïtien s’est levé avec une grande dignité, avec beaucoup de courage pendant plus de 3 ans exigeant la démission du président Jovenel Moïse. Le 29 mars prochain sera une date clé, car une fois de plus le peuple haïtien va descendre dans la rue pour réclamer le départ du pouvoir de Jovenel Moïse, et réclamer une transition contrôlée par les acteurs politiques haïtiens, une transition souveraine qui peut les fondations d’un processus de reconversion authentique du pays, sortir de la domination impérialiste, et créer les conditions nécessaires pour que le peuple haïtien sorte réellement des conditions difficiles imposées par le néolibéralisme et la domination impérialiste.

En ce sens, nous appelons tous les secteurs à manifester clairement le 29 mars contre le projet de destruction de la constitution haïtienne, contre le projet de contrôle du projet de monopole des acteurs politiques et par le jeune président Moisés et le PHTK d’exiger le respect de soi -détermination du peuple haïtien. Nous sommes confrontés à un projet criminel soutenu par l’OEA, soutenu par Almagro, soutenu par les impérialistes.

En ce sens, les peuples du monde, les peuples d’Amérique latine et des Caraïbes doivent également se lever et s’exprimer clairement en faveur de la lutte du peuple haïtien pour la liberté et le respect de la Constitution.