Stop Silence Haïti

4
495

82 organisations (syndicats, ONG, mouvements d’agriculteurs, féministes, citoyennes) d’Haïti, de France, de Belgique, du Canada, d’Espagne, d’Allemagne et du Bénin appellent à la fin du silence et de la complicité internationale avec le gouvernement haïtien.

«  Non, ce n’est pas possible. Pouvons-nous abandonner la terre, pouvons-nous lui tourner le dos, pouvons-nous en divorcer, sans perdre aussi sa raison d’exister et l’usage de ses mains et son goût de vivre?  »
Jacques Roumain

LA SITUATION PRÉSENTE

Depuis juillet 2018 et à de nombreuses reprises, dans un contexte de dégradation des droits et des conditions de vie, les Haïtiens se sont mobilisés avec force et courage contre un type de gouvernance qui pratique largement la corruption et les abus de pouvoir. L’autoritarisme et la répression ont été parmi les principales réponses du gouvernement de Jovenel Moise.

En deux ans, la situation s’est dégradée en termes d’accès aux services sociaux de base (éducation, santé, électricité, etc.) ainsi qu’aux activités économiques et génératrices de revenus et à l’État de droit. La situation actuelle est caractérisée par la corruption, la terreur et l’impunité.

  • Corruption : La Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) a documenté la mauvaise gestion et le détournement des 1,459 milliard d’euros de la convention Petrocaribe, destinés aux projets de développement. Les hommes d’affaires haïtiens ainsi que la classe politique, dont Jovenel Moïse lui-même, sont impliqués.
  • Terreur : prolifération, renforcement et convergence des gangs armés, dont certains sont liés au gouvernement. Ils sont mortels et ont commis au moins quatre massacres (le dernier, fin août-début septembre 2020). Le massacre le plus meurtrier est celui de La Saline, où au moins 71 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées dans la nuit du 13 au 14 novembre 2018. Des enquêtes nationales et internationales ont mis en évidence la responsabilité d’un ancien policier, Jimmy Chérisier , alias «Barbecue», ainsi que les relations entre les gangs armés et le gouvernement.
  • Impunité : le scandale Petrocaribe démontre non seulement la gravité, mais aussi le caractère systématique de la corruption, qui alimente et renforce l’impunité. Aucun progrès dans les enquêtes sur la corruption et les violations des droits de l’homme, aucun procès à l’horizon. Les enquêtes sont au point mort, les massacres restent impunis et les victimes sont sans recours.

Pourtant, les prévisions sont très inquiétantes, compte tenu de la volonté du président de prendre le pouvoir en organisant des élections et en réformant la Constitution. Ces dernières semaines, Haïti a touché le fond avec l’assassinat du président du barreau de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, le massacre de Bel-Air et la mise en place inconstitutionnelle d’un Conseil électoral provisoire (CEP) pour hâter la tenue des élections, qui, dans les conditions actuelles, ne peuvent se faire librement ni légitimement.

SUR QUEL SOUTIEN LES HAÏTIENS POUVENT-ILS COMPTER A CE JOUR?

La communauté internationale? Les États-Unis et le Canada soutiennent le gouvernement actuel, tandis que les autres pays et organismes internationaux du Core Group, y compris l’Union européenne (UE), ne diffèrent pas de la politique américaine. Et tous appellent à une solution consensuelle alors qu’il existe déjà un très large consensus en Haïti contre l’actuel président.

Société civile internationale? La lutte haïtienne a reçu très peu de réponses et de relais dans la presse internationale et dans le travail des ONG, associations et autres acteurs; en tout cas, bien en deçà de la gravité de la situation et de la solidarité que l’on aurait pu espérer.

QUE VOULONS-NOUS ?

Nous voulons briser le silence, l’indifférence et la conspiration qui étouffent les voix des Haïtiens, en appelant à une mobilisation internationale en solidarité avec Haïti. Nous avons l’intention de faire entendre la voix de la société civile en Haïti, de montrer notre solidarité avec ses acteurs, de réaffirmer la souveraineté des haïtiens, de déclencher un déferlement dans les pays occidentaux, et de changer la politique internationale qui apporte un soutien inconditionnel au gouvernement de Jovenel Moïse. .

C’est un défi pour tous ceux qui veulent clairement exprimer leur désaccord avec la violation des droits des Haïtiens, perpétrée par le gouvernement, avec le soutien de la communauté internationale.

Nous voulons réaliser différentes formes d’intervention, appelons à de multiples initiatives. Le plus urgent est de rassembler les acteurs associatifs internationaux autour d’une position pour réclamer la fin de l’impunité en Haïti et dénoncer la mascarade des élections, pour lesquelles aucune condition (technique, juridique, démocratique) n’est remplie.

Organisations signataires:

ActionAid France, France
Alternatives, Canada
Asbl Theux / Saint-Michel en Haïti, Belgique
Association L’Appel, France
Association Monique Calixte, France
Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM), Belgique
Carrefour Jeunesse Bénin, Bénin
Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire (CCFD-Terre Solidaire), France
Centre de recherches et d’initiatives de solidarité internationale (CEDETIM), France
Centre francophone de recherche partenariale sur l’assainissement, les déchets et l’environnement (CEFREPADE) , France
Centre d’Éducation Populaire André Genot (CEPAG), Belgique
Centre tricontinental-CETRI, Belgique
Centre International de Documentation et d’Information Haïtienne, Caribéenne et Afro-canadienne en France (CIDIHCA), France
Centre international de solidarité ouvrière (CISO), Canada
Clowns Sans Frontières, Canada
Centre national de coopération au développement (CNCD-11.11.11) , Belgique
Codeart, Belgique
Collectif Haïti de France, France
Commission Episcopale Nationale Justice et Paix (CE-JILAP), Haïti
Confédération Syndicale Internationale (CSI), International
Confédérations des Travailleurs Haïtiens (CTH), Haïti
Confédération Travailleurs des Secteurs Publics et Privés (CTSP) ), Haïti
Coopération Éducation Culture (CEC), Belgique
Coordination Europe-Haïti (COEH), Europe
Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID), France
Confédération des syndicats chrétiens (CSC), Belgique
Easy Asbl, Belgique
Enfant Haïtien France Action (EHFA), France
Échanges et Synergie ASBL, Belgique
Enfant du monde, France
Enfants soleil , France
Entraide et Fraternité, Belgique
Fédération Nationale des Syndicats en Éducation (FENASE), Haïti
Fédération Nationale des Travailleurs en Éducation et en Culture (FENATEC), Haïti
Fédération Générale du Travail de Belgique (FGTB) wallonne, Belgique
Fédération Générale du Travail de Belgique (FGTB), Belgique
FIAN, Belgique
Flore des femmes de Cayes Jacmel, Haïti
Fondation Frantz Fanon, France
Fondation Max Cadet relais «France-Europe», France
France Amérique Latine (FAL), France
Frères des Hommes, Belgique
Gafe Haïti, Haïti
Geomoun, Belgique
Groupe d’Appui à la Solidarité Haïtienne (GRASH-ESPAÑA), Espagne
Groupe de Réflexion et d’action pratique pour le Développement d’Haïti (GRAPD), France
Groupement des Educateurs sans Frontières (GREF), France
Hercule Haïti, France
Immigration Développement Démocratie (IDD réseau), France
Informationsstelle Lateinamerika – Le magazine d ‘ Amérique latine (ILa), Allemagne
Initiative Artisans, Haïti
Institut Culturel Karl Levêque (ICKL), Haïti
Institut de Technologie et d’Animation (ITECA), Haïti
Intersendikal Premye Me-Batay Ouvriye, Haïti
Jardins Wanga Nègès, Haïti
Liège Aide Haïti, Belgique
Ligue des Droits de l’Homme (LDH), France
Lyon-Haïti Partenariats (LHP), France
Medico international, Allemagne
Mouvement de la Paix, France
Mouvement des Travailleurs et des Citoyens (MTC), Haïti
Mouvement Paysan de Papaye (MPP), Haïti
Neges Mawon, Haïti
Nou pap dòmi, Haïti
Plateforme Altermondialiste, Canada
Plateforme haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA), Haïti
Plateforme Haïti.be, Belgique
Pazapas ASBL, Belgique
Pour une transition éducative, France
Rasanble pou chanje, Haïti
Relais France Max Cadet, France
Réseau Foi & Justice Afrique Europe, France
Réseau d’information et de documentation pour la solidarité et le développement durable (RITIMO), France
Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), Haïti
Réseau Sud-est de Défense des Droits Humains (RESEDH), Haïti
Syndicat des Employés de l’Office National d’Assurance-vieillesse (SE-ONA), Haïti
Solidarité Laïque, France
Tet Kole Ti Peyizan Ayisyen, Haïti
Union syndicale Solidaires, France
Via Don Bosco, Belgique
Wereldsolidariteit-Solidarité Mondiale (WSM), Belgique

Oui Akademia ONG (YAKA), France