Afghanistan : le Canada doit agir pour les droits des femmes

0
147
Centre communautaire des femmes sud-asiatiques (CCFSA)
Solidarité avec les femmes d’Afghanistan à la veille de la Journée internationale de la femme du 8 mars
À l’occasion de la Journée internationale de la femme et en solidarité avec les femmes d’Afghanistan, le Centre communautaire des femmes sud-asiatiques (CCFSA) appelle le gouvernement canadien à défendre le respect des droits des femmes dans ce pays. Depuis le début des pourparlers de paix découlant d’un accord avec l’administration américaine précédente, les talibans ont multiplié les attaques ciblées contre les femmes et les dirigeants de la société civile pour tenter de les réduire au silence. Bien que la paix soit souhaitée, le peuple afghan comme les femmes sont déterminés à ce que cette paix ne se fasse pas au détriment de leurs droits constitutionnels et revendiquent la protection des acquis des deux dernières décennies. Le CCFSA appuyant les femmes afghanes, nous nous inquiétons du fait que les progrès démocratiques réalisés depuis la chute des talibans en 2001 seraient renversés si ces derniers reprenaient le pouvoir politique. Nous nous préoccupons particulièrement de la protection des droits des femmes et des minorités.
Nous demandons au gouvernement canadien d’agir conformément à ses propres directives manifestes en matière d’égalité des sexes et de soutenir les droits de la personne en défendant les droits des femmes afghanes, des minorités religieuses et ethniques et de la société civile grâce à sa politique internationale. Renoncer aux importants gains des dix-neuf dernières années, y compris les droits des citoyens énoncés dans la Constitution actuelle, pour apaiser les talibans compromettrait sérieusement la démocratie afghane émergente et ne saurait conduire à une paix durable. Nous demandons instamment au gouvernement du Canada de rechercher les voies appropriées de réconciliation et de soutenir le cadre sanctionné par la communauté internationale sous les auspices des Nations unies pour instaurer une paix durable, permettre aux citoyens afghans et à leur gouvernement élu de parvenir à la réconciliation nationale et prendre les mesures nécessaires pour développer leur jeune démocratie.
Nous demandons donc au gouvernement canadien de :
1. Faire pression sur les talibans pour obtenir un cessez-le-feu ;
2. Faire tout en son pouvoir pour garantir que les droits des femmes afghanes ne seront pas annulés en échange d’un accord avec les talibans ;
3. Soutenir l’autonomie du ministère de la Condition féminine et de la Commission indépendante des droits de l’homme en Afghanistan ;
4. Faire pression pour une participation significative des femmes aux pourparlers de paix ;
5. Veiller à ce que l’autonomie et la liberté des organisations de la société civile soient intégrées dans l’accord de paix.