Canada : Ottawa doit changer de cap dans les relations avec Israël

0
162

Un sondage de la firme EKOS réalisé a la fin de mai révèle que trois Canadiens sur quatre veulent que le gouvernement s’oppose à l’annexion par Israël de grandes parties de la Cisjordanie, et plus de la moitié des répondants soutiennent le recours à des sanctions. Le sondage a également montré que les Canadiens sont favorables à une augmentation des contributions internationales dans plusieurs domaines spécifiques où le Canada accuse du retard par rapport à ses concurrents, soit le maintien de la paix, la lutte contre le changement climatique, et le soutien aux droits de la personne des Palestiniens.

Le sondage était coparrainé par les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO), les Voix juives indépendantes Canada (VJI), et le Réseau uni pour la justice et la paix en Palestine et en Israël (UNJPPI).

Israeli_Annexations_-_EN.PNGLes résultats montrent que 74% des Canadiens veulent que le gouvernement exprime son opposition à l’annexion israélienne sous une forme ou une autre, et 42% des Canadiens veulent imposer des sanctions économiques ou diplomatiques contre Israël. Les sanctions à l’encontre d’Israël sont populaires parmi les partisans du NPD (68%), du Parti vert (59%), du Bloc québécois (54%) et du Parti libéral (42%).

« Ces résultats prouvent que les Canadiens veulent plus que des promesses de Trudeau quand il s’agit de s’opposer à l’annexion d’Israël », a déclaré Thomas Woodley, président de CJPMO. « Il est nécessaire de menacer d’imposer des sanctions à Israël pour décourager l’annexion, de plus, il existe également un soutien considérable au sein du public canadien pour le faire. »

Au cours de ces derniers mois, la déception s’est accrue face à la réaction mitigée de Trudeau aux plans d’annexion d’Israël. « Trudeau n’a plus aucune excuse pour demeurer inactif face à cette annexion, a déclaré Corey Balsam, le coordinateur national de VJI, le public le soutient pour imposer des sanctions et aider à mettre fin à cette injustice imminente contre le peuple palestinien et le droit international. ».

UNSC_-_Pal_Human_Rights_-_EN.PNGLes résultats de l’enquête montrent également que de nombreux Canadiens veulent que le gouvernement augmente sa contribution aux programmes internationaux de maintien de la paix et de lutte contre les changements climatiques : des facteurs déterminants pour que sa candidature au CSNU soit retenue. De plus, en défi au bilan pro-israélien du Canada, une majorité de partisans des libéraux, du NPD, et des Verts veulent que le Canada augmente son soutien aux droits de la personne des Palestiniens.

« Les Canadiens ne veulent pas nous revenions sur nos engagements internationaux, et ils ne veulent pas non plus que nous abandonnions les Palestiniens », a déclaré George Bartlett, président de l’UNJPPI. « En augmentant notre implication dans les programmes internationaux, et en défendant les droits de la personne du peuple palestinien, Trudeau pourrait améliorer sa candidature à un siège au CSNU tout en répondant aux priorités des Canadiens. »