Déclaration du Comité exécutif du Congrès des syndicats démocratiques de Biélorussie

0
90

Déclaration du Comité exécutif du Congrès des syndicats démocratiques de Biélorussie, 25 février 2022

Le Réseau syndical international de solidarité et de luttes continue à faire connaitre la parole aux syndicalistes des pays directement concernés par la guerre en Ukraine.

Aucune nation au monde ne souhaite la guerre. Les peuples russe, ukrainien et bélarussien ne font pas exception. Peu de peuples dans le monde ont subi des pertes aussi terribles et sacrifié la vie de dizaines de millions de leurs citoyens dans leur histoire comme l’ont fait nos trois peuples, des peuples qui sont si proches les uns des autres. Et le fait que le gouvernement russe ait déclenché une guerre contre l’Ukraine aujourd’hui ne peut être compris, justifié ou pardonné. Le fait que l’agresseur ait envahi l’Ukraine depuis le territoire du Belarus avec le consentement des autorités bélarussiennes ne peut être ni justifié ni pardonné.

Des choses irréparables se sont produites, et leurs conséquences à long terme sur la vie de plusieurs générations empoisonneront les relations entre Russes, Ukrainiens et Biélorusses. Au nom des membres des syndicats indépendants du Bélarus, des travailleurs de notre pays, nous nous inclinons devant vous, nos frères et sœurs ukrainiens. Nous vous présentons nos excuses pour la honte, la honte que le gouvernement biélorusse a imposée à tous les Biélorusses, en étant devenu l’allié de l’agresseur et en lui ayant ouvert la frontière avec l’Ukraine.

Toutefois, nous tenons à vous assurer, chers Ukrainiens, que la grande majorité des Biélorusses, y compris les travailleurs, condamnent les actions irréfléchies du régime biélorusse actuel qui tolère l’agression russe contre l’Ukraine. Nous exigeons une cessation immédiate des hostilités et le retrait des troupes russes d’Ukraine, ainsi que du Bélarus.

En cette période difficile et fatidique, nous déclarons que nos esprits et nos cœurs sont avec vous, chers Ukrainiens. Nous vous souhaitons de résister et de vaincre.
Vive le Belarus ! Gloire à l’Ukraine !

*********

Une déclaration du Comité national de l’OZZ Inicjatywa Pracownicza (Syndicat d’initiative des travailleurs) sur l’agression russe contre l’Ukraine, 24 février 2022.

Après les déclarations de syndicats ukrainiens, puis biélorusses, voici un texte d’OZZ IP (Pologne), membre du Réseau syndical international de solidarité et de luttes


 

Au vu de l’invasion des troupes russes sur l’Ukraine, le Comité national d’ OZZIP souhaite exprimer sa solidarité envers les civils ukrainiens, les syndicats ukrainiens et les citoyens ukrainiens vivant et travaillant en Pologne. Nous sommes également solidaires des citoyens de la Fédération de Russie qui protestent contre la guerre et le militarisme en général. Les conflits militaires servent les élites financières qui s’enrichissent grâce au commerce des armes et à l’exploitation des ressources naturelles, ainsi que les gouvernements qui construisent leur capital politique sur la menace de guerre. L’impérialisme – peu importe qui est derrière – est toujours contraire aux intérêts des travailleurs, quelle que soit leur nationalité.

Pour des millions de travailleurs, la bataille mondiale pour le pouvoir et la richesse entraîne la mort, la destruction et une pauvreté encore plus grande. Les travailleurs se battent en première ligne de guerres qu’ils n’ont pas provoquées. Leurs maisons s’effondrent sous les bombes et les roquettes. La semaine dernière, la population ukrainienne a été choquée d’apprendre que des politiciens et des oligarques quittaient l’Ukraine à bord de jets privés et d’avions affrétés. Les syndicats et les organisations sociales ukrainiens ont demandé la nationalisation de leurs richesses et leur affectation au soutien de la population civile.

Plus d’un million de citoyens ukrainiens vivent et travaillent en Pologne. Leur nombre augmente également dans les rangs de notre syndicat. Les travailleurs ukrainiens souffrent de conditions de travail très difficiles, souvent en dessous du salaire légal et avec des horaires non réglementés. Le déclenchement de la guerre entraîne une anxiété supplémentaire concernant les êtres chers qu’ils ont laissés dans leur pays et un avenir incertain. À partir d’aujourd’hui, ils doivent partager leur temps entre la lutte pour la survie en Pologne et le suivi de l’actualité avec les bombes qui tombent sur leur ville natale.

Nous souhaitons exprimer notre entière solidarité avec nos camarades et toutes les victimes de la guerre. De plus, nous souhaitons déclarer que nous serons présents à toutes les manifestations anti-guerre.

Non à la guerre ! Oui à la solidarité internationale des travailleurs !

*********

Communiqué de la Confédération du travail de Russie (KTR), 25 février 2022

Après les déclarations de syndicats ukrainiens, puis biélorusses, puis polonais, voici une déclaration de la Confédération du travail de Russie.

Le Réseau syndical international de solidarité et de luttes


La Confédération du Travail de Russie, en tant que partie du mouvement syndical international, considérant ses responsabilités directes envers les travailleurs de Russie, d’Ukraine et du monde entier, et reconnaissant son rôle dans la promotion et la garantie de la paix entre les peuples, est extrêmement perturbée par les événements qui se déroulent actuellement.

La Confédération du travail de Russie est convaincue que tous les désaccords et toutes les contradictions, aussi profonds et anciens soient-ils, doivent être résolus par des négociations, sur la base de la bonne volonté et de l’adhésion au principe de la paix mondiale. Cette vision fait partie intégrante de la perspective mondiale et antimilitariste du mouvement ouvrier depuis plus d’un siècle, et s’est concrétisée par la création d’institutions et de mécanismes internationaux chargés de garantir la paix.

La Confédération du travail de Russie constate, avec une grande amertume, que ce sont les travailleurs de nos pays, des deux côtés, qui souffrent en conséquence directe du conflit militaire. L’intensification du conflit menace de provoquer un choc dévastateur sur les économies et les systèmes de soutien social de nos nations, ainsi qu’une baisse du niveau de vie des travailleurs. Elle ouvrirait la porte à une vague massive de violations des droits du travail des citoyens travailleurs.

Compte tenu de tout ce qui précède, la Confédération du travail de Russie exprime sa conviction de la nécessité de mettre fin à l’action militaire, aussi rapidement que possible, et de renouer le dialogue et la coexistence pacifiques entre les peuples multinationaux de Russie et d’Ukraine.

Le Conseil de la Confédération du Travail de Russie