Palestine : en avant pour la campagne BDS

0
68

Radmilla Suleymanova, Al Jazeera, 14 mai 2021

Alors que le bombardement de Gaza par Israël s’intensifie et que le nombre de morts palestiniens augmente, le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) lance un nouvel appel à l’action pour que les consommateurs du monde entier votent avec leurs portefeuilles et exercent une pression économique sur les Israéliens et les multinationales. entreprises qu’elle qualifie de «complices» de l’abus par Israël des droits humains des Palestiniens.

« Il existe un consensus croissant sur le fait qu’Israël, comme l’Afrique du Sud dans le passé, est un État d’apartheid qui doit faire l’objet de sanctions ciblées, de boycotts et de désinvestissements », a déclaré Omar Barghouti, co-fondateur du mouvement BDS, à Al Jazeera.

Lancé en 2005 par 170 syndicats palestiniens, réseaux de réfugiés, organisations de femmes, associations professionnelles, comités de résistance populaire et autres groupes de la société civile palestinienne, le groupe a gagné le soutien et a rencontré une résistance institutionnelle féroce dans sa mission de gagner la justice pour la Palestine.

Au moins 122 Palestiniens, dont 31 enfants, ont perdu la vie cette semaine et 900 Palestiniens ont été blessés, alors que l’assaut d’Israël sur Gaza s’est intensifié et que les hostilités se sont intensifiées entre colons israéliens et Palestiniens en Cisjordanie occupée.

Au moins six Israéliens et un ressortissant indien ont également été tués dans des attaques à la roquette tirées de Gaza vers Israël.

Au milieu de l’effusion de sang, le mouvement BDS a lancé un nouvel appel à plusieurs actions que les partisans peuvent lancer pour aider à mettre fin à l’occupation israélienne.

  • Les mesures comprennent la pression pour un embargo militaire contre Israël;
  • la mobilisation des organisations communautaires locales pour couper les liens avec Israël et les entreprises qui permettent son occupation de la Palestine,
  • ainsi que le boycott des produits et services de ces entreprises; et faire pression sur les investisseurs institutionnels pour qu’ils se désinvestissent d’eux.

La liste des entreprises ciblées pour une action non violente par BDS se lit comme un Who’s Who de l’économie mondiale: Elbit Systems, Hewlett-Packard, Puma, Caterpillar, General Mills / Pillsbury, Hyundai Heavy Industries, Volvo, Barclays Bank, Alstom, Motorola Solutions, CEMEX, JCB, G4S / Allied Universal, AXA et CAF, entre autres.

L’annulation de tous les engagements académiques, culturels, sportifs et touristiques en Israël, et l’adhésion à une campagne BDS ou à un groupe de solidarité palestinien complètent le plan d’action en cinq points «pour contester cette complicité et soutenir la lutte palestinienne pour la liberté, la justice et l’égalité».