Canada : au nom de la lutte contre l’antisémitisme

0
223
 Voix indépendantes juives, 25 novembre 2020
Independent Jewish Voices Canada (IJV) est profondément troublé par l’annonce faite aujourd’hui par le cabinet du premier ministre selon laquelle Irwin Cotler a été nommé Envoyé spécial du Canada pour la préservation du souvenir de l’Holocauste et la lutte contre l’antisémitisme. Cotler, qui était auparavant ministre de la Justice et procureur général du Canada, dirigera bientôt la délégation du gouvernement du Canada auprès de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA).
En nommant Irwin Cotler à ce poste, le gouvernement canadien s’aligne davantage sur la définition très controversée de l’antisémitisme de l’IHRA , qui est utilisée comme arme pour dépeindre les partisans des droits humains palestiniens comme antisémites et pour protéger Israël des critiques légitimes. Malheureusement, la définition de l’IHRA a déjà une longue expérience dans la suppression des voix palestiniennes et des défenseurs des droits humains palestiniens dans le monde.
«Suite à la nomination de Cotler à ce poste, il est essentiel que les gouvernements provinciaux et municipaux, les administrations universitaires et d’autres institutions prennent fermement position contre la définition de l’IHRA maintenant», déclare Corey Balsam, coordinateur national de l’IJV. «L’antisémitisme doit être combattu, mais cela ne peut pas être fait au détriment de critiques légitimes et de protestations contre les violations des droits de l’homme par Israël.»
Irwin Cotler est l’un des principaux partisans du mouvement du «nouvel antisémitisme», qui cherche à qualifier la critique d’Israël d’antisémite. Justin Trudeau a reconnu l’influence de Cotler sur la position du gouvernement canadien contre le mouvement non-violent BDS – Boycott, désinvestissement et sanctions – pour les droits des Palestiniens.
«Il est vital que la mémoire de l’Holocauste soit préservée et que l’antisémitisme soit repris avec force», explique Balsam. «Cependant, la nomination de Cotler à un tel poste garantit pratiquement que le gouvernement canadien agira dans le mauvais sens. L’approche de Cotler est susceptible d’être contre-productive pour la lutte contre l’antisémitisme car elle cherche à brouiller les pistes et finira par semer la confusion chez les gens quant à ce qui est et n’est pas antisémite.
IJV promeut sa propre définition plus précise de l’antisémitisme et fait partie d’un réseau croissant d’organisations juives, palestiniennes, de défense des libertés civiles et de droits de l’homme qui prennent position contre la militarisation de la définition de l’IHRA. Ce réseau comprend la BC Civil Liberties Association, la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, le Congrès du travail du Canada, la Confédération ontarienne des associations de professeurs d’université et bien d’autres.