Chili: victoire de Gabriel Boric

0
627
Gabriel Boric, le nouveau président du Chili

Avec 70 % du dépouillement des bureaux de vote, Boric gagne avec 55 %. La droite vient de reconnaitre la victoire de Boric, malgré le boycottage, entre autres du transport public, pour empêcher les gens d’aller voter. Néanmoins, c’est une grande victoire résultant de toute la mobilisation populaire, initiée en octobre 2019. Les grands gagnants ce sont les jeunes, les étudiants-es et le mouvement féministe qui ont réussi à mobiliser l’ensemble de la population pour rompre avec le modèle néolibéral.

Les grands gagnants ce sont les jeunes, les étudiants-es et le mouvement féministe

Cette victoire symbolise la fin du cycle ultra néolibéral, symbole de la dictature. Il s’agit d’une victoire historique presque aussi importante que la victoire d’Allende en 1970. Ce n’est pas la victoire de partis politiques traditionnels du Chili. C’est la nouvelle gauche, pluraliste et alliée aux partis de la gauche traditionnelle (notamment le parti communiste). Ils ont réussi à articuler une plate-forme progressiste, féministe et écologiste, en intégrant les nouveaux et vieux mouvements sociaux en plus de proposer des mesures très concrètes pour améliorer la vie des Chiliens : la fin des fonds de pension privés, l’éducation et la santé pour toutes et tous, la protection des minorités sexuelles, l’environnement, la reconnaissance des peuples autochtones, etc.

Cette victoire symbolise la fin du cycle ultranéolibéral, symbole de la dictature. Il s’agit d’une victoire historique presque aussi importante que la victoire d’Allende en 1970.

Une grande fête populaire est organisée cette nuit dans les rues de Santiago. Finalement, ce soir, on se rappelle de la fameuse phrase d’Allende en 19 73, juste avant de mourir : Mucho mas temprano que tarde se abriran las grandes Alamedas  para que pase el hombre (y la mujer) libre (tôt ou tard, les grandes avenues seront ouvertes pour le libre passage des femmes et des hommes l’homme.