Nous publions ci-dessous des extraits et des photos de la dernière édition #33 de Haïti Magazine par le collectif de journalistes et de professionnel.les Déyè Mon Enfo basé en Haïti. On trouvera des informations sur la vie à Port-au-Prince durant le temps des fêtes, notamment sur le retour du dramaturge Gaëlle Bien-Aimé au Festival En Lisant, sur les affrontements dans le quartier Mariani et sur le centre-ville laissé à lui-même. Le travail d’Haïti Magazine par Déyè Mon Enfo repose sur le soutien à sa publication.

Si vous le pouvez, contribuez au journalisme indépendant en Haïti en vous abonnant ici. L’appui mensuel permet de payer les collaborations de DÈYÈ MÒN ENFO dans les communes de Cité-Soleil, de Port-au-Prince et de Cayes-Jacmel. De plus, des dons sont régulièrement distribués pour frais médicaux, frais scolaires et autres urgences auprès de ces communautés. On peut prendre connaissance du sommaire ici: 1


Après une absence de six ans, Gaëlle Bien-Aimé à Port-au-Prince

La dramaturge et humoriste Gaëlle Bien-Aimé était au cœur du Festival En Lisant à Port-au-Prince, marquant son grand retour sur scène en stand-up après une absence de 6 ans. Deux de ses dernières pièces, Que ton règne vienne et Port-au-Prince et sa douce nuit, ont été montées spécialement pour l’événement, consacré cette année aux mots sur la capitale haïtienne.

La pièce -Que ton règne vienne- de Gaëlle Bien-Aimé, présentée à Port-au-Prince, au Festival En Lisant. Photo Jean Elie Fortiné

La pièce Pour que ton règne vienne, mise en scène par David Charlier, a été jouée deux fois. Elle raconte l’histoire de deux hommes de milieux différents qui se retrouvent par hasard dans un cul-de-sac et sont forcés de s’associer pour affronter une nuit mouvementée de la capitale. Faite de bidons d’essence, de pneus et de tôles rouillées, la scénographie a présenté un écho très actuel à ce drame urbain. Port-au-Prince et sa douce nuit explore une relation de couple passionnée, déchirée par des situations hors du commun, dans une ville en proie aux protestations devenues des émeutes. Cette « lettre d’amour à Port-au-Prince » a remporté le prix RFI Théâtre 2022.

Pour en savoir plus et accéder aux liens dans les médias haïtiens.


Affrontements à Mariani et le centre-ville laissé à lui-même

Les combats à Mariani se poursuivent alors qu’un groupe armé tente, depuis le mois de novembre, de prendre le contrôle de cette zone situèe au sud-ouest de Port-au-Prince. La circulation vers le sud du pays est à nouveau bloquée la plupart des jours, alors que les vols commerciaux pour le Grand Sud affichent complet pour toute la période des Fêtes. Les milices d’autodéfense contre les groupes criminels armés sont toujours actives et ont érigé plusieurs barrages à l’entrée de leurs quartiers dont le quartier Solino.

Des chèvres passent devant la nouvelle tour de contrôle de l’aéroport international de Port-au-Prince, toujours en construction. Photo : Etienne Côté-Paluck/Dèyè Mòn Enfo

De nombreux détournements de camions de marchandises ont également été signalés près du centre-ville. Notre équipe a été témoin d’au moins un de ces incidents près du marché Charbon il y a 10 jours. Des embuscades près du port, face au quartier La Saline, où les activités sont encore suspendues ce matin, ont également été rapportées. Selon certaines rumeurs, les groupes armés qui contrôlent la zone chercheraient à imposer un système de paiement obligatoire pour la sortie de chaque conteneur du port.

Le 20 décembre dernier, un kidnapping spectaculaire au bas de l’avenue Jean-Paul II (Turgeau), près de l’avenue Christophe, a cependant inquiété les habitants de la capitale qui est toujours encerclée de zones contrôlées par des groupes criminels armés. Jeudi, la route de Canapé-Vert était bloquée par les résidents du quartier en raison de cet enlèvement d’un de leurs concitoyens.

Les déchets s’accumulent à La Saline, vendredi 22 décembre @Sonson Thelusma / Dèyè Mòn Enfo

« La ville sort de sa torpeur malgré une situation économique et sécuritaire intenable. Les rues grouillent d’une foule agitée et bigarrée. […] Tout ce beau monde “résilient” a droit à un peu de dignité. Les coins de rue de la ville méritent un coup de propre. »

Extrait de Le père Noël et les ordures Éditorial du National par Roody Edmé (19 décembre 2023)

À l’approche du temps des Fêtes, on note tout de même une augmentation de la circulation dans différents quartiers encore libres de la région de Port-au-Prince, tels que Bourdon et dans le centre-ville de Pétion-Ville. Ceci souligne la confiance renouvelée des résidents. La veille de Noël a aussi été très achalandée dans les rues de Delmas.

Les milices d’autodéfense contre les groupes criminels armés sont toujours actives et ont érigé plusieurs barrages à l’entrée de leurs quartiers, comme ici à l’entrée du quartier Solino @hoto : Etienne Côté-Paluck/Dèyè Mòn Enfo

« Il y aura des feux d’artifice qu’une grande partie de la population verra de ses abris de fortune. Personne n’aura aucune gêne pour exposer ainsi ses joies, ses richesses alors que le bateau prend l’eau de toutes parts. Même la messe de minuit depuis quelques années se fait rare. La peur est toujours dans les rues, même si la tradition toujours forte jette dans les rues le 24 décembre une foule de fêtards qui profitent de cette seule nuit en se disant que peut-être les mangeurs d’âmes ont affaire autre part. » Extrait de Noël quand même ! Éditorial du National par Gary Victor (23 décembre 2023)

Pour en savoir plus:


L’équipe DÈYÈ MÒN ENFO

Photo-journalistes : Francillon Laguerre, Sonson Thelusma, Andoo Lafond, Milot Andris, Patrick Payin
Comité éditorial : Etienne Côté-Paluck, Jean Elie Fortiné, Jean-Paul Saint-Fleur
Stagiaires : Wilky Andris, Donley Jean Simon
Collaboration spéciale : Stéphanie Tourillon-Gingras, Mateo Fortin Lubin, Siffroy Clarens, Jéthro-Claudel Pierre Jeanty, Welele Doubout, Delano Morel, Chrisfort Louis, Wilgens Devilas,
Partenaires médiatiques : Centre à la Une, J-COM, Nord-Est Info
Partenaire institutionnel : Kay Fanm, Mouka.ht

  1. Sommaire du no 33:

    1. En lisant : stand-up, freestyle et 2 nouvelles productions théâtrales
    2. Vidéoclip de la semaine : Brize par Troubleboy Hitmaker
    3. Hommages posthumes à l’artiste Ronald Mevs
    4. Ouanaminthe : le commerce a repris, la construction n’arrête pas
    5. Port-au-Prince : Mariani toujours bloqué, le centre-ville laissé à lui-même
    6. Revues de presse de la semaine []