Cette semaine en Haïti (28 février-4 mars)

0
207

Herold Constant, 5 mars 2021

À chque semaine, cette rubrique notera les faits saillants du contexte haïtien en soulignant des textes de référence qui vous permettront de mieux comprendre l’évolution mouvementée de ce pays.

  1. Mobilisation: Manifestation 28 février

Le 28 février 2021, une foule immense a manifesté pacifiquement contre l’instauration de la dictature et de l’insécurité en Haïti par le régime PHTK. « C’était une véritable démonstration de force », rapporte Le National (2 mars 2021). Les protestataires le départ immédiat du président de facto et la mise en place d’une « transition de rupture ». À part de l’accident d’un char utilisé par les protestataires provoquant quelques blessés et des hommes armés qui ont intervenu pour empêcher les manifestants de se rendre à Pétion-Ville, cette journée a déroulé sans incident majeur. À cette occasion, les protestataires ont lancé des propos très hostiles à la Représentante du secrétaire général des Nations Unies en Haïti. L’opposition politique appelle la population au maintien de la mobilisation jusqu’au départ de Jovenel Moise. Entre temps, le secteur de la santé annonce une marche pour le dimanche 7 mars 2021  :

  1. Insécurité et violences

Sous le règne du régime de facto à la tête de l’État actuellement en Haïti, les phénomènes de la violence et du kidnapping revêtent d’un caractère étatique. « 1 ministre et des personnalités proches du pouvoir cités dans le Kidnapping des 2 Dominicains » en Haïti, rapporte HPN (02 mars 2021). Le gouvernement aurait même exigé le rapatriement d’un de ses opposant en exil dans le pays voisin pour leur libération. En moins d’une semaine, deux professionnel-le-s de la santé sont assassinés par balles dans la capitale haïtienne. Seulement, pendant la journée du 02 mars 2021, au moins 5 personnes ont été enlevées dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. « Ces différents enlèvements arrivent au moment où les autorités multiplient des annonces de mesures pour combattre ce phénomène. Moins de 24 heures avant, le chef de l’Etat avait présidé un Conseil supérieur de la police nationale (CSPN) spécial au ministère de la Justice », extrait de Le Nouvelliste :

La journée du mercredi 03 mars 2021 a été une journée noire pour des familles haïtiennes. Dans la matinée, une fusillade a eu lieu dans la capitale haïtienne, au Champs-de-Mars. Bilan : 2 personnes tuées et une femme enceinte sévèrement blessée. Les meurtriers ont eu le temps de prendre la fuite. Par ailleurs, un haut cadre du ministère de l’éducation a failli laisser sa peau lors d’une attaque armée et 4 personnes se trouvant à bord d’un bus assurant le trajet Port au Prince-Santo Domingo ont été blessées lors d’une attaque par le gang 400 mawozo sur la route menant à Malpasse :

  1. Préoccupation de la communauté internationale concernant la situation d’Haïti

Extrait : « Alors que la communauté des Caraïbes (CARICOM) a exprimé, le 25 février, sa profonde préoccupation suite à la détérioration de la situation politique et sécuritaire en Haïti, l’Ambassade américaine en Haïti a indiqué aussi, le 1er mars, ses inquiétudes sur la situation fiscale du pays », écrit le National (2 mars 2021). Bien que la Maison Blanche vienne d’exprimer ses préoccupations sur la dégradation des conditions droits démocratiques et des conditions de sécurité en Haïti, le mardi 02 mars passé, elle vient d’appeler le gouvernement de facto à réaliser des élections.

Face à la migration massive et illégale des Haïtiens fuyant la misère, la violence et l’insécurité, le président du pays voisin, Luis Abinader veut construire un mur à la frontière haïtien-dominicaine.

  1. Économie

Extrait : « Haïti est depuis des années fait face à une crise alimentaire, mettant 42% de la population dans l’insécurité alimentaire. Selon l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la crise humanitaire que connait Haïti est complexe. Les chocs climatiques, les événements météorologiques extrêmes, les troubles sociopolitiques et les faiblesses structurelles ainsi que la dégradation de l’environnement contribuent à la détérioration des moyens de subsistance des plus vulnérables », écrit le National. Par ailleurs, la monnaie haïtienne (gourde) reperd progressivement de la valeur par rapport au dollar us :

  1. Santé-Covid-19:

Haïti est jusqu’à date épargné de la létalité de la pandémie du Covid-19. Seulement 12.500 sont testés positifs et 250 personnes sont mortes. Par ailleurs, le Ministère de la Santé Publique et de la Population n’a réalisé qu’environ 55.300 tests. Du 24 au 28 février, ce ministère dit avoir recensé un mort et 106 nouvelles contaminations et entend sensibiliser la population au respect des mesures barrières, bien que le gouvernement a organisé un carnaval national dans le Nord-Est du pays.