Accueil Amérique du Nord Mexique Mexique : le Chiapas au bord de la guerre civile

Mexique : le Chiapas au bord de la guerre civile

0
127

 

Au peuple mexicain :

Aux peuples du monde :

 

Le 11 septembre 2021, au matin et alors que la délégation aérienne zapatiste était à Mexico, des membres de l’Orcao, une organisation paramilitaire au service du gouvernement de l’État du Chiapas, ont enlevé les camarades Sebastián Núñez Pérez et José Antonio Sánchez Juárez, du Conseil de bon gouvernement de Patria Nueva, Chiapas.

L’EZLN a attendu patiemment que les voies possibles d’une solution soient épuisées. Alors que le gouvernement de l’État du Chiapas a saboté et entravé la libération, ce sont les organisations de défense des droits de l’homme et l’Église catholique progressiste qui ont justement évalué ce qui pouvait arriver.

Les compagnons ont été privés de liberté pendant 8 jours et ont été libérés aujourd’hui, 19 septembre 2021, grâce à l’intervention des curés de San Cristóbal de las Casas et d’Oxchuc, appartenant au diocèse de San Cristobal. Les camarades ont été dépouillés d’une radio de communication et de six mille pesos en espèces.

 Alors que le gouvernement de l’État du Chiapas couvre et encourage ces crimes, et ne fait rien, l’Armée zapatiste de libération nationale a pris les mesures nécessaires pour libérer les otages et détenir et punir les responsables du crime.

Si le conflit n’a pas dégénéré en tragédie, cela est dû à l’intervention des curés mentionnés, des organisations de défense des droits de l’homme et des mobilisations et plaintes qui ont été faites au Mexique et, surtout, en Europe.

Le mauvais gouvernement de Rutilio Escandón fait tout son possible pour déstabiliser l’État mexicain du sud-est du Chiapas :

  • il sabote les accords conclus entre les enseignants et le gouvernement fédéral.
  • Leurs alliances avec le trafic de drogue obligent les communautés autochtones à former des groupes d’autodéfense, car le gouvernement ne fait rien pour préserver la vie, la liberté et les biens des habitants. Le gouvernement du Chiapas encourage, promeut et finance des groupes paramilitaires tels que ceux qui attaquent continuellement les communautés d’Aldama et de Santa Martha.
  • il mène une politique de vaccination volontairement lente et désordonnée qui provoque des mésententes parmi la population rurale. Pendant ce temps, le nombre de décès dus au covid dans les collectivités augmente sans être pris en compte.
  • ses fonctionnaires volent tout ce qu’ils peuvent dans le budget de l’État. Peut-être préparer un effondrement du gouvernement fédéral ou parier sur un changement de parti au pouvoir.
  • Maintenant, il a essayé de saboter le départ de la délégation zapatiste qui participe au voyage en Europe, ordonnant à ses paramilitaires d’Orcao de kidnapper nos camarades, laissant le crime impuni, et essayant de provoquer une réaction de l’EZLN.

Des montagnes du sud-est mexicain.

Au nom du CCRI-CG de l’EZLN

Sous-commandant insurgé Galeano.

Mexique, 19 septembre 2021.